Les antispécistes, ces idéalistes déçues qui haïssent l’humanité


5 vote(s)
Loading...
< 15mn
intermédiaire

Dans son livre L’imposture antispéciste, Ariane Nicolas prétend montrer l’incohérence et la dangerosité de l’antispécisme en relativisant l’importance de la souffrance animale, en rappelant l’importance des plaisirs humains, en dénonçant le vocabulaire choquant utilisé par les militantes, leur mise en danger des « cas marginaux » ainsi que leur idéalisation et leur mépris de l’humanité.

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recherche avancée

Médias

Public

Durée

Animalisme

Débats

Écologie

Exploitation

Militantisme

Nutrition et alimentation

Thèmes transversaux

Réinitialiser le formulaire
WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com