Pensées antispécistes #1.4 : Peter Singer et la substituabilité des animaux


5 vote(s)
Loading...
< 15mn
expert

Billet sur les points de vue utilitaristes hédonistes et de la préférence sur la mise à mort des animaux dépourvus de conscience d’eux même et de capacité d’anticipation. Il y présente la réflexion que Singer développe dans Practical Ethics à ce sujet, où il aborde entre autres l’argument selon lequel on peut arguer du remplacement d’un animal abattu par un autre pour justifier l’élevage.

guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
plus de votes
plus récents plus anciens
Inline Feedbacks
View all comments
Frédéric Mesguich

Pourquoi ne pas considérer que les animaux d’élevage remplacent déjà physiquement les animaux sauvages, qui auraient pu exister à la place des prairies sur-pâturées et des champs destinés à l’alimentation du bétail ?
Je ne suis pas non plus convaincu par l’efficacité de l’argument prétendant que toute nouvelle préférence créerait un débit. On peut tout à fait considérer un agrégat de préférences, certaines correspondant plutôt à des frustrations et d’autres à des envies amenant en elles mêmes à avoir de la motivation et éprouver de la satisfaction.

Recherche avancée

Médias

Public

Durée

Animalisme

Débats

Écologie

Exploitation

Militantisme

Nutrition et alimentation

Thèmes transversaux

Réinitialiser le formulaire
WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com