Le projet défendu par certains antispécistes ne repose sur aucune vision écologique de la nature


8 vote(s)
Loading...
< 5mn
intermédiaire

Trois chercheurs en biologie et en sciences agronomiques argumentent sur le fait que l’antispécisme ne soit pas un bon moyen pour préserver les équilibres des écosystèmes, car trop peu convaincant. Il reviennent en particulier sur la sensibilité de tous les organismes vivants, sur la difficulté à détecter et mesurer la sentience, et sur l’interdépendance des organismes dans un écosystème.

guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
plus de votes
plus récents plus anciens
Inline Feedbacks
View all comments
Frédéric Mesguich
Frédéric Mesguich

C’est un article assez bon pour un article critique. Ils utilisent un autre sens de sensible (un smartphone aussi est sensible, à ce compte), ignorent les études sur la conscience et jugent l’antispécisme sur un critère qui lui est étranger (l’antispécisme est pas bon pour préserver les milieux, pareil que pour construire des fusées). Mais même avec ça, ça reste le haut du panier.

Recherche avancée

Médias

Public

Durée

Animalisme

Débats

Écologie

Exploitation

Militantisme

Nutrition et alimentation

Thèmes transversaux

Réinitialiser le formulaire
WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com