La portée morale et politique de la capacité à éprouver du plaisir


6 vote(s)
Loading...
< 15mn
expert

Les combats antispécistes se sont beaucoup concentrés sur nos devoirs négatifs à l’égard des animaux (leur éviter souffrance et mort); cependant on a toutes les raisons de penser que les animaux ressentent également diverses formes du plaisir, et cela implique une approche plus diverse et positive de l’éthique animale.

Mots clés: plaisir, souffrance, éthique animale.

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recherche avancée

Médias

Complexité

Durée

Animalisme

Débats

Écologie

Exploitation

Militantisme

Nutrition et alimentation

Thèmes transversaux

Réinitialiser le formulaire
WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com